Photo Comment concevoir les nouvelles technologies pour éviter aux personnes âgées de se sentir dépassés ?

Comment concevoir les nouvelles technologies pour éviter aux personnes âgées de se sentir dépassés ?


Comment concevoir les nouvelles technologies pour éviter aux personnes âgées de se sentir dépassés ?

Seulement 20 % des personnes de plus de 75 ans au Royaume-Uni possèdent un smartphone, contre 95 % des jeunes de 16 à 24 ans. Les technologies numériques évoluent rapidement, deviennent rapidement obsolètes et nécessitent généralement de passer un peu de temps à apprendre à les utiliser. Cela explique en partie pourquoi la plupart des personnes âgées ont tendance à utiliser ce qu'elles savent le mieux lorsqu'il s'agit de communiquer, ce qui signifie habituellement un appel téléphonique sur une ligne fixe ou un téléphone mobile de base, plutôt qu'une simple communication par SMS ou par les réseaux sociaux.

Mais ça n'a pas à se passer comme ça. Mon collègue Massimo Micocci et moi-même avons récemment conçu un appareil plus moderne qui, nous l'espérons, aidera les personnes âgées à rester en contact plus fréquemment par le biais de communications instantanées, mais qui a un aspect familier. En nous appuyant sur des matériaux intelligents et sur ce que nous appelons les "métaphores du design", nous espérons rendre les nouvelles technologies plus accessibles.

Lorsque les personnes âgées n'ont pas accès à la messagerie instantanée, un appel téléphonique ou une visite peut être le seul moyen pour les amis et la famille de vérifier que leurs proches vont bien. Et le faire une fois par jour (ou même plus d'une fois par jour) n'est peut-être pas faisable ou souhaité. De la même façon, les personnes âgées peuvent penser qu'appeler leurs proches matin et soir juste pour leur dire qu'ils vont bien les dérangerait. Et bien que l'on puisse acheter des dispositifs de surveillance spécialisés qui enregistrent les mouvements des gens dans leur maison, on a souvent l'impression qu'il s'agit d'une atteinte à la vie privée.

C'est dans cet esprit que nous avons développé quelque chose qui permet aux personnes âgées de transmettre leur état à leur famille comme une mise à jour sur les médias sociaux. Notre appareil (qui est conçu à des fins de recherche plutôt que de développement commercial) ressemble à une radio analogique. Mais il permet aux utilisateurs de transmettre des informations sur leur activité capturées à partir d'un capteur de battements de cœur portable d'une manière divertissante et intuitive, et uniquement partagée avec un groupe sélectionné de followers.

En concevant l'appareil pour évoquer une technologie avec laquelle les gens se sentiront immédiatement familiers, nous utilisons le principe des métaphores du design. La plupart des gens trouvent plus facile d'interagir avec des appareils qui ressemblent à des produits qu'ils ont déjà utilisés. En psychologie cognitive, c'est ce qu'on appelle l'apprentissage inférentiel, c'est-à-dire l'application des connaissances établies dans le cerveau à un nouveau contexte. La conception de notre appareil "radio" permet à l'utilisateur de déterminer plus facilement comment l'utiliser, en se basant sur ses interactions antérieures avec les radios traditionnelles, même s'il a une fonction très différente.

DONNER AUX UTILISATEURS LE CONTRÔLE

Il existe de nombreux systèmes qui permettent aux gens de surveiller les membres âgés de la famille. Mais en général, il s'agit d'activités entièrement passives, où les personnes âgées sont observées directement à l'aide de caméras et de capteurs installés autour de leur domicile. Ou bien ils sont pleinement actifs, par exemple les téléphones portables qui obligent les personnes âgées à arrêter ce qu'elles font et à réagir immédiatement.

Au contraire, notre appareil permet aux gens de choisir le niveau de communication qu'ils veulent. Il fonctionne en arrière-plan et ne transmet pas d'informations détaillées telles que des images de personnes dans leurs maisons. C'est un moyen beaucoup moins intrusif de faire savoir à quelqu'un que vous allez bien.

Nous voulions également rendre l'appareil très facile à comprendre, à interpréter et à mémoriser. Ainsi, plutôt que d'avoir un écran d'information affichant du texte ou des images, nous voulions créer un affichage qui utilise des matériaux dits intelligents pour transmettre ce que l'utilisateur faisait. Dans ce contexte, les matériaux intelligents sont ceux qui peuvent changer de couleur, de forme, de viscosité ou de quantité de lumière émise. Nos recherches ont montré que les matériaux émettant de la lumière étaient le meilleur moyen de transmettre des messages sans mots pour les moins de 60 ans et les plus de 60 ans.

La "radio" n'est qu'un prototype de recherche, mais elle nous a permis de comprendre que la combinaison de matériaux novateurs et de produits connus peut être un moyen efficace pour inciter les utilisateurs âgés à adopter de nouvelles technologies. Ainsi, des matériaux intelligents et des métaphores de conception pourraient contribuer à combler le fossé numérique et à promouvoir l'innovation chez les consommateurs âgés.